LE CHANT DE LA CHAIR

Pour deux solistes et cent interprètes

composition: Nicolas Frize
solistes: Alexandre Régis / François Marillier (création) puis Corentin Marillier (2016)

Création à Paris en 1995 - puis Montbélliard, Marseille, Châteauvallon, Kyoto et Tokyo (Japon), Cienfuegos (Cuba), Pècs (Hongrie 2010), Paris MPAA (2016), Calais Le Channel (2017) ...

Créé pour la première fois à l’Auditorium des Halles à Paris (dans le cadre de Fête de la musique 1995 / 8 concerts). Création reprise au Théâtre de Montbélliard, à Marseille (Festival du GMEM – Friche Belle de Mai), au Japon (Kyoto et Tokyo), à Cuba (Théâtre Terry de Cienfuego, en Hongrie (Théâtre de Pècs), à Paris dans le cadre du Festival Signal Sonore à la Maison des Pratiques Artistiques Amateurs (MPAA)...

Partition prévoyant une interprétation exclusive sur le corps (maillots de bains Agnès B).

Cette pièce poursuit sans relâche les investigations sur les sources musicales et la recherche sur les objets sonores ; la partition du ”Chant de la Chair” est dédiée aux sons de la peau : frappes de doigts, de paumes, de poings, de mains, frottements et frôlements, l'ensemble du corps est mobilisé, des régions les plus osseuses aux plus profondes.
Un inventaire de timbres des plus variés émerge de cette prolifération de touches "épidermiques". La possibilité des interprètes à disposer d'un multiple "instrument", dans le simple et à la fois complexe contact avec leur propre corps ou celui des autres, offre une palette de formes sonores très grande, des capacités de création, de nuances, de jeu sur les paramètres musicaux qui étaient insoupçonnables jusqu’alors.
Ce concert minimal, fin et charnel, flirte avec le silence et les éclats : sorte de musique concrète vivante, il est un hommage poétique au corps.

http://www.nicolasfrize.com/